Le réalisme est l'arme absolue anti-rampante
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je fais et j'écris des horreurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Mel.K.
Hygiéniste bêlant


Nombre de messages : 2

MessageSujet: Je fais et j'écris des horreurs   Lun 1 Jan - 9:39

J’écris et je fais de horreurs.

Comme ça, t’es prévenu. Si t’es pas prêt à en lire, t’as qu’à pas lire. Sinon, à tes risques et puérils, moi je suis pas ta mère, hein ! Dieu merci mes ovules pondent pas ce genre de truc, sinon je cours direct à la ligature.

Tu crois quoi ? Que je suis une petite mignonne ? Que parce que j’ai 15 ans je dois jouer à la poupée ? A « Barbie écarte les jambes » qui ferme les yeux quand tu bandes ? La vérité vraie c’est que j’ai la haine. Et quand j’ai la haine, je butte un mec. C’est aussi con que ça.

Tu me crois pas là ? Tu penses que ha-ha-ha je blague ? Que je fais ma chaude et qu’à trop dire de conneries je vais tomber sur le gros et gras méchant loup qui va m’apprendre la politesse ? Vas te faire foutre ! Des loups j’en ai maté des meutes et je m’en farcis un chaque matin au petit dèj, surtout ceux qui se prennent en plus pour les trois petits cochons roses. Moi je raconte pas de cracs. J’invente pas. Je me cache pas derrière mon petit doigt genre j’écris des trucs horribles mais en vrai je bouffe un sandwich au foie gras en matant Arteloch. Tu dois confondre avec un autre. Alors ? Tu veux que je t’explique comment je m’y prends ? T’es un beau salaud ! Et voyeur avec ça !

Pour appâter c’est simple. N’importe quel bout de tissu fait l’affaire du moment qu’il est raz la moule et qu’il en montre le plus possible. Le maquillage tu fais comme tu veux, y’a pas de règles, tant que t’en mets des tonnes. Pour faire la pute, il suffit d’être vulgaire. Et comme j’ai pas soixante piges et que je suis pas complètement défoncée, dès que je posent un orteil sur le trottoir ils rappliquent tous. Je suis le nord de la petite boussole qui fait la girouette entre leurs cuisses.

Quoi ? Tu te crois différent toi ? Non mais laisse moi rire ! Je te parie que si je mets dans ma bouche ta petite chose toute molle qui pendouille, en moins d’une minute le bout butte contre le fond de ma gorge. Tu crois que je connais pas les hommes ? J’avais huit ans je savais déjà comment faire. Mettre la tête en arrière pour trouver l’axe et la faire bien profonde, qu’elle rentre en entier quoi. Enfoncer un doigt à ceux que ça stimule, gober les couilles, faire les petites déglutitions pour masser tout le long. Le Viagrave c’est de la connerie, même un oenuque il me résiste pas !

Tous les mêmes ! A pleurer que leurs bourgeoises elles veulent pas sucer, ou qu’elles veulent bien, mais qu’elles veulent pas avaler ! Elle a raison ta bourgeoise : ton foutre il est à gerber. Dès que tu te casses c’est ce que je fais : je te vomis ! Je te gerbe ! Même pas besoin d’y mettre les mains y suffit que je penses à ta queue poilouse et graisseuse. Tu te prenais pour quoi ? Pour un choupa-choups à la cerise ? Laisse-moi pleurer ! Je te pleure tiens, je te chiale, pauvre con !

Le premier que je me suis fait, il paraît qu’il était dans la banque. Chaque fois il disait « -je veux te manger à la petite cuillère », puis il faisait tourner sa langue autour de ses babines. Il aimait me tartiner de Nutella, et c’est moi qui suis une gamine ? Ce jour là, il m’a gonflée. Il était bien dans la banque : il préférait le crédit au cash. Pas moi. Je lui ai dit « -tu veux que je t’attache et que je te mange à la petite cuillère ? » Il a dit oui l’abruti.

T’aurais du entendre comme il morvait de sa voix geignarde après ! Quand j’ai posé la cuillère sur l’œil il flippait vraiment grave, il s’est fait dessus. C’était dégueu mais j’ai pas nettoyé : je suis pas femme de ménage moi ! Ce jour là j’ai eu du mal. Enfoncer la cuillère c’est facile, mais après y’a un tendon qui bloque. C’est comme quand tu découpes un poulet : y faut les bons instruments. Maintenant, les cuillères, je sais faire, j’aiguise le bord. Ce jour là, j’avais même pas un opinel, j’ai dû y aller avec les dents. Et pendant que je mastiquais l’autre il bougeait, c’est pour ça que je lui ai filé des coups dans les côtes avec le pied de l’allogène. J’avais pas calculé que le socle il était en béton, que ça craquerait et que l’autre il clamserait d’un coup. C’est là que j’ai compris combien c’est fragile la nature humaine et que j’ai décidé de me lancer dans la philo. Enfin, faut d’abord que je passe mon BEPC. Ben ouais je suis en troisième générale. Tu croyais quoi ? Que j’avais rien dans la tronche ? Que je faisais un CAP coiffure-boucherie ?

Et les yeux et le reste je les ai pas bouffés hein ! Je lui avais dit ça pour le fun, pour le taquiner un peu. Je suis pas folle, je tiens à ma santé. D’ailleurs des fois je bouffe bio, c’est te dire !

Tu commence à comprendre mieux là ? Tu te dis que ben tiens finalement tu vas pas me chercher pass’ que t’as des courses à faire et que d’ailleurs t’es en retard mais sympa de me lire et à la prochaine ?

C’est ça ouais, Bouffon ! Va mendier ta mère. Je reviens si je veux c’est tout. Là faut que j’y aille, j’ai mon cours de flûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
omega-17
Administrateur véreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 790
Age : 33
Localisation : MONS UNITED
Emploi : Méchant
Loisirs : Créer des forums néo-réalistes et autres divertissements du même genre

MessageSujet: Re: Je fais et j'écris des horreurs   Lun 1 Jan - 14:06

Ya pas mal de fautes, même pour une élève de troisième.

Mais j'aime ton style et non, je n'ai pas de courses à faire.
Seulement une bonne gueule de bois.

Ton texte me fait penser à Hostel, cet objet cinématographique cocasse.

Concernant ta fameuse technique de fellation irrésistible, je demande à voir.
Moi aussi, je ne crois que ce que je vois.

Tu me diras si tu as eu une bonne note en cours de turlute.

_________________
"Soyez abjects, vous serez vrais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anti-rampants.grafbb.com
 
Je fais et j'écris des horreurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [HOJYN] La petite galerie des horreurs
» Je t'aime, fais-moi peur
» Notes sur "J'écris mon premier roman"
» Je fais souvent des bêtises...
» Tu ne me fais pas peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecriture et positionnement néo-réaliste :: Forums anti-compassionnels :: Textes subversifs-
Sauter vers: