Le réalisme est l'arme absolue anti-rampante
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au nom de l’apocalypse

Aller en bas 
AuteurMessage
omega-17
Administrateur véreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 790
Age : 33
Localisation : MONS UNITED
Emploi : Méchant
Loisirs : Créer des forums néo-réalistes et autres divertissements du même genre

MessageSujet: Au nom de l’apocalypse   Mer 21 Fév - 20:00

Du grandiose et des perforations intimes.

Ameno.


La fatigue du sens est parfois bien trop aigue pour que l’on adhère à une quelconque relativité de l’idée relationnelle significative à travers la cooptation des ressentis mutuels approuvés par tolérance directe des instincts formateurs induits.

CAD.
Corruption Altérée par le Décisionnel.

J’ai trop vécu pour croire à un sens inventé, je ne pourrais jamais te mentir sans apposer un terme à ce que je suis puisque mon rôle suit le programme de sa continuité.
Et pas assez pour admettre cela comme mode de pensée.

Mon inaptitude à concevoir l’inutilité de mon geste provoque le vide intérieur.

J’irai mourir à Vienne, où les poissons flottent en surface mercurée, dans l’atroce qui mène aux points finaux. Mes tempes farcies de balles n’iront pas s’échoir sur le goudron d’Hollywood Boulevard.

Le néant appelle le néant.
Seigneurs et barons auront alors le choix de l’application de leur destinée.

J’ai pensé à t’enfoncer un coutelas long et délicat dans la gorge.
Afin de te dispenser d’être la malheureuse concrétisation de mon ultime erreur.
Tu ne sais à quelle monumentale offrande tu te vois sujette car peu de gens savent mourir puisqu’aucun d’eux n’a su vivre et prospérer dans le vortex dilué de leurs existences aux directions admises.

L’égoïsme de certains mène quelque fois à la sublimation des autres.
Oui, l’effet dissociatif s’y trouve.

« Après réflexion, j’ai décidé de te laisser les trois milles euros : c’est la manière la plus glorieuse de te montrer tout le mépris et le dégoût majeur que tu m’inspires. Je ne me battrai pas pour récupérer des rectangles en papier. Je vais donc te laisser mouiller sur ton petit butin de salope populaire en prenant mon train pour un pays où les putes sont moins chères. En guise d’Intermarché, la Belgique fera l’affaire et pour conclure sur une note élégante, saches que je te trompe depuis deux semaines mais ça n’a plus aucune espèce de putain d’importance comme cela n’en a d’ailleurs jamais eu. Tu ne sauras jamais qui je suis. Adieu, pauvre naze. » SMS HAINEUX de 646 caractères.

N’est-ce pas ?

Une fois.
J’ai rencontré un individu qui semblait proche de mes visions.
Plusieurs en fait, mais mon pseudonyme contient trop de lettres pour les énumérer.
Entre ces quelques grains de riz qui se battaient en duel dans mon bol existentiel, il n’y en a qu’un que j’aie pu alpaguer entre mes baguettes, les autres étaient un peu trop membrés.

C’est une erreur de plus qui pourrait cette fois éclairer mon marasme.
A trop discerner le noir, on peut passer à côté des zones grises.
Il est peut-être temps que je change légèrement de pigmentation.
Ou que je laisse s’écailler Stonehenge pour mieux ressentir les invocations des bardes saxons.
Nous verrons tout cela.

Je suis joueur.
Mon corps en mise totale, je fais tapis.
Pour aller brouter les fibres textiles, le plus souvent.
Le risque est trop connu pour en faire des œuvres remarquables.
Ca tombe bien, je fais uniquement dans le moyen.

Mes anticipations n’attendent que d’être infirmées.
Elles ont beaucoup attendu.
Et ont trop souvent été déçues par leur propre perspicacité malgré certains échecs inhérents aux chevaleries confessionnelles d’oreiller qui offrent des loisirs limités du genre de certains messages nocturnes démanteleurs de touches téléphoniques.

Regarde-moi et dis-moi que ce n’est rien, respire près de moi et fais-moi sentir que rien est à nous.

_________________
"Soyez abjects, vous serez vrais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anti-rampants.grafbb.com
jim
Buveur occasionnel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 58
Localisation : mons belgique
Emploi : videur international ( de poulets )
Loisirs : bordeaux et délire

MessageSujet: Re: Au nom de l’apocalypse   Mer 21 Fév - 21:22

content de voir que tu demeures pareil à toi-même!
mais je dirais que ton style évolue:)
j'te pisse amicalement dans la main! afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punkyreggaeparty.skynetblogs.be
omega-17
Administrateur véreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 790
Age : 33
Localisation : MONS UNITED
Emploi : Méchant
Loisirs : Créer des forums néo-réalistes et autres divertissements du même genre

MessageSujet: Re: Au nom de l’apocalypse   Mer 21 Fév - 22:15

Je te retourne le bonjour.

Et le jet.

_________________
"Soyez abjects, vous serez vrais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anti-rampants.grafbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au nom de l’apocalypse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au nom de l’apocalypse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique canon apocalypse
» Apocalypse Now : The Definitive Edition Octobre 2010
» Ciel d'apocalypse?
» [Paasilinna, Arto] Le cantique de l'apocalypse joyeuse
» Ere d'Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecriture et positionnement néo-réaliste :: Forums anti-compassionnels :: Textes subversifs-
Sauter vers: